molaire

1. molaire [ mɔlɛr ] n. f.
• av. 1478; lat. (dens) molaris « (dent) en forme de meule »
Grosse dent de la partie postérieure de la mâchoire, dont la fonction est de broyer. La couronne large et aplatie des molaires. Les cuspides des molaires et des prémolaires. Les douze molaires de l'homme adulte. molaire 2. molaire [ mɔlɛr ] adj.
• 1956; biol. 1907; de mole
Chim. Relatif à la mole. Masse molaire. Fraction molaire. molaire 3. molaire [ mɔlɛr ] adj.
• 1921; du lat. moles « masse »
Philos. Considéré comme un tout. global, total, unitaire . « Les deux mouvements, moléculaire et molaire » (É. Meyerson).

molaire adjectif (de mole, au sens de molécule-gramme) Relatif à une mole. Se dit d'une grandeur rapportée à une quantité de matière égale à une mole. ● molaire (homonymes) adjectif (de mole, au sens de molécule-gramme) môlaire adjectifmolaire nom féminin (latin molaris, de mola, meule) Grosse dent placée à la partie moyenne et postérieure des maxillaires, et servant à broyer les aliments. ● molaire (homonymes) nom féminin (latin molaris, de mola, meule) môlaire adjectif

molaire
n. f. Chacune des grosses dents implantées à l'arrière des mâchoires, qui servent à broyer. Syn. (France rég., Suisse) marteau.
————————
molaire
adj. CHIM Relatif à la mole.
|| Masse moléculaire molaire.
|| Solution molaire, qui contient une mole de soluté par litre.
|| Volume molaire, occupé par une mole.

I.
⇒MOLAIRE1, adj. et subst. fém.
ANAT. [Mammifères] Dent molaire et, p. ell., molaire. Dent à couronne cylindrique portant sur sa face triturante des tubercules ou cuspides en nombre et de forme variables selon les espèces, et à racines multiples, située à l'extrémité de l'arcade dentaire, en arrière des canines dans la denture lactéale [,,ensemble des dents temporaires`` (Méd. Biol. t.1 1970)], en arrière des prémolaires dans la denture définitive et servant à broyer les aliments. Les restes fossiles de cet animal [le mammouth], notamment des dents molaires isolées, sont très répandus dans les alluvions quaternaires (BOULE, Conf. géol., 1907, p.190). L'homme (...) rit silencieusement, montrant des molaires d'or (ARAGON, Beaux quart., 1936, p.236). Rien ne rend plus rêveur qu'un petit morceau de viande qu'on essaie de dénicher entre deux molaires (ANOUILH, Répét., 1950, I, p.23). V. aspérité ex. 3, carnivore ex. 2:
1. ... à gauche, s'alignent des betteraves, sans un arbre: les plantureuses racines, pareilles à des molaires déchaussées, semblent se soulever hors de cette terre sèche où elles étouffent.
MARTIN DU G., Vieille Fr., 1933, p.1056.
SYNT. Molaire inférieure, supérieure, antérieure, intermédiaire, postérieure; première, seconde, dernière molaire; molaire temporaire (ou molaire de lait); molaire définitive/permanente; molaire plombée; molaire de l'homme, des carnassiers, des rongeurs, etc.; racine, tubercule des molaires; enlever, extirper une molaire.
Grosse molaire. Synon. de molaire. Les dents permanentes apparaissent dans cet ordre: premières grosses molaires de 5 à 6 ans (...) deuxièmes grosses molaires de 12 à 14 ans, enfin troisièmes grosses molaires ou dents de sagesse de 16 à 30 ans (QUILLET Méd. 1965, p.176).
Petite molaire ou molaire de remplacement. Synon. de prémolaire. V. bicuspide, s.v. bi- I A 1 rem.:
2. ... les molaires de remplacement ont une couronne moins compliquée que celles auxquelles elles succèdent; mais cette couronne compliquée se trouve reportée sur les molaires permanentes qui viennent plus en arrière.
CUVIER, Anat. comp., t.3, 1805, p.136.
P. anal. (ENTOMOL. notamment). (Partie de la mandibule) qui sert à broyer les aliments (d'apr. SÉGUY 1967). La partie triturante varie en configuration selon ces genres. Dans les homars (...) il y a en dedans une surface mousse et vraiment molaire, et en dehors un bord tranchant ou incisif, divisé en trois dentelures arrondies (CUVIER, op.cit., p.306). La partie broyeuse ou lame molaire a la forme d'une lame saillante (E. PERRIER, Zool., t.1, 1893, p.891).
P. méton. Glande molaire. Glande salivaire située dans le voisinage de l'orifice d'abouchement du canal de Sténon [canal excréteur de la glande parotide], à la surface ou dans l'épaisseur du muscle buccinateur (d'apr. Méd. Biol. t.2 1971). On a donné (...) [le nom] de molaires à un groupe particulier de (...) glandes [salivaires] qui se trouve vis-à-vis des dernières molaires supérieures (CUVIER, op.cit., p.207). Voir E.PERRIER, op. cit., t.4, 1928-32, p.3450.
Rem. Dans le domaine de la minér., rare, synon. de meulier1. Porphyres molaires (LAPPARENT, Abr. géol., 1886, p.374). Grès molaire (d'apr. PLAIS.-CAILL. 1958).
REM. Molariforme, adj. Qui a la forme d'une molaire. Dent molariforme (TEILHARD DE CH., Phénom. hum., 1955, p.138).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep.1762. Étymol. et Hist.: 1478 «dent qui sert à broyer les aliments» (CHAULIAC, Guidon, f° 19 r°). Empr. au lat. (dens) molaris «dent en forme de meule», dér. de mola (meule); cf. a. prov. dent molar, molar subst. fém. att. dès le XIIIe s. (RAYN.).
II.
⇒MOLAIRE2, adj.
CHIM. Qui se rapporte à la mole (v. mole1 A). Pour obtenir des abaissements cryométriques égaux avec différentes solutions contenant un même solvant, il faut introduire d'égales concentrations molaires de soluté (Encyclop. Sc. Techn. t.4 1970, p.117).
Fraction molaire. ,,Certaines propriétés des solutions (...) dépendent du rapport entre le nombre de moles du soluté et le nombre de moles du solvant. La fraction molaire (...) est ce rapport du nombre de moles du soluté au nombre total de moles`` (Encyclop. Sc. Techn. t.3 1970, p.596).
Masse molaire. La méthode cryoscopique est (...) largement employée pour déterminer la masse molaire (Encyclop. Sc. Techn. t.4 1970, p.117).
Prononc.:[]. Étymol. et Hist. 1. 1907 biol. actions molaires (Nouv. Lar. ill. Suppl.); 2. 1956 chim. solution molaire (UV.-CHAPMAN). 1 dér. sav. du lat.moles «masse»; suff. -aire; 2 dér. de mole1; suff. -aire.
DÉR. Molarité, subst. fém. Nombre de moles d'un corps dissous contenu dans un litre de solution (d'apr. Encyclop. Sc. Techn. t.3 1970, p.596). Synon. concentration moléculaire ou molaire. []. 1res attest. 1954, août (Lar. mens.), 1959 (DUVAL); dér. sav. de molaire2, suff. -(i)té.
III.
⇒MOLAIRE3, adj.
PHILOS. Qui considère un ensemble de faits comme un tout; qui concerne un ensemble de faits dans sa globalité. Description molaire. L'oreille est conçue [par Bonnier] comme un appareil de transformation de l'énergie moléculaire en énergie «molaire» (Ch. LALO, Esthét. mus. sc., 1908, p.107). Les gestaltistes ont tenté une explication qui ne régresse pas à l'élémentaire, au «moléculaire», mais reste au niveau «molaire» de la description elle-même (RICOEUR, Philos. volonté, 1949, p.208). À considérer les choses globalement, dans la perspective d'une sociologie molaire ignorant le concret microsociologique (...) les générations antérieures transmettent aux suivantes (...) l'ensemble du savoir acquis (...) qui sera ensuite accru, de telle sorte que l'humanité a pu être comparée à un seul homme apprenant indéfiniment (Traité sociol., 1968, p.235).
Prononc.:[]. Étymol. et Hist. 1908 (CH. LALO, loc. cit.). Dér. sav. du lat. moles «masse».
STAT.Molaire1, 2 et 3. Fréq. abs. littér.:179.

1. molaire [mɔlɛʀ] adj. et n. f.
ÉTYM. Av. 1478; adj. lat. (dens) molaris « (dent) en forme de meule ».
1 Adj. Vx. || Dents molaires, qui broient les aliments (→ 1. Fougue, cit. 2). Mâchelier (vx).
2 N. f. Mod. Dent de la partie postérieure de la mâchoire, dont la fonction est de broyer les aliments. || Molaires de l'homme et des mammifères. || Les molaires ont une couronne large et aplatie, hérissée de tubercules. || L'homme adulte possède douze molaires, réparties par trois. || Petites molaires ou prémolaires. || Grosses molaires. || Racine de molaire (→ Flanchage, cit.). || Les troisièmes molaires ou dents de sagesse.
————————
2. molaire [mɔlɛʀ] adj.
ÉTYM. Mil. XXe; de mole, et -aire.
Chim. Relatif à une mole. || Solution molaire, qui contient une mole de soluté par litre. || Volume molaire (d'un corps pur gazeux) : volume occupé par une mole de ce corps pur. || Dans les conditions normales de température et de pression, le volume molaire d'un corps pur gazeux est de 22,4 l.Masse molaire d'un corps : masse d'une mole de molécules de ce corps. Moléculaire (masse moléculaire).
tableau Vocabulaire de la chimie.
DÉR. Molarité.
COMP. Équimolaire.
————————
3. molaire [mɔlɛʀ] adj.
ÉTYM. 1921, Meyerson; du lat. moles « masse ».
Didact. (Philos.). Considéré comme un tout. Global, total, unitaire. || « Les deux mouvements, moléculaire et molaire » (Meyerson, De l'explication dans les sciences, I, 307, in Lalande).
0 La psychologie est une étude molaire du comportement; elle envisage l'organisme comme un tout provisoirement inanalysable; la psychologie est une étude moléculaire du comportement.
P. Guillaume, Introd. à la psychologie, in Foulquié, Dict. de la langue philosophique.
CONTR. Atomiste, moléculaire.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Molaire — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Molaire peut signifier : en dentisterie, les molaires sont la quatrième sorte de dents chez les mammifères ; elles servent à broyer. en chimie,… …   Wikipédia en Français

  • MOLAIRE — adj. f. Il se dit Des grosses dents qui servent à broyer les aliments, et qu on appelle autrement Mâchelières. Les dents molaires.   Il s emploie aussi substantivement. Les petites molaires. Les grosses molaires …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • MOLAIRE — adj. f. Il se dit des Grosses dents qui servent à broyer les aliments. Les dents molaires. Substantivement, Les petites molaires. Les grosses molaires …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • molaire — (mo lê r ) adj. f. Dents molaires, ou, substantivement, les molaires, dents qui servent à broyer les aliments et qu on nomme aussi mâchelières.    Se dit des dents des mandibules de certains insectes herbivores, qui sont terminées par une surface …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • molaire — nf. => Dent …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Molaire (dent) — Pour les articles homonymes, voir Molaire. Une molaire humaine …   Wikipédia en Français

  • Masse Molaire — La masse molaire est la masse d une mole d une substance (un corps simple, un composé chimique). Elle s exprime en grammes par mole (g·mol−1 ou g/mol). Cette relation se traduit par : avec : n : la quantité de matière en moles… …   Wikipédia en Français

  • Masse molaire atomique — Masse molaire La masse molaire est la masse d une mole d une substance (un corps simple, un composé chimique). Elle s exprime en grammes par mole (g·mol−1 ou g/mol). Cette relation se traduit par : avec : n : la quantité de matière …   Wikipédia en Français

  • Masse molaire moléculaire — Masse molaire La masse molaire est la masse d une mole d une substance (un corps simple, un composé chimique). Elle s exprime en grammes par mole (g·mol−1 ou g/mol). Cette relation se traduit par : avec : n : la quantité de matière …   Wikipédia en Français

  • Masse molaire — La masse molaire est la masse d une mole d une substance (un corps simple, un composé chimique). Elle s exprime en grammes par mole (g·mol−1 ou g/mol). Cette relation se traduit par : avec : n : la quantité de matière en moles… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.